Corps impatients – Emma Green

HELLO LE MONDE,

Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre qui est resté dans ma PAL environ 2 mois et que j’ai dévoré en trois jours. J’en suis encore à me demander pourquoi je l’ai laissé autant de temps dans ma PAL à le regarder, alors que ça cacher tant de choses !Sans titre 46

On découvre Thelma avec son ami Abraham chez un tatoueur. Il a encore gravé le nom d’une fille sur sa peau. Après plusieurs minutes de souffrance et de plaisanterie venant de Thelma, ils vont chercher un bureau pour la chambre de Thelma et ils rentrent à la coloc. On y retrouve ainsi Phoebe et Jazmin. Ils profitent de leur dernière soirée car le lendemain c’est la rentrée à la prestigieuse université de Columbia.
Parmis tous ses cours, Thelma en a un en commun avec Abraham, et c’est le cours de littérature. Mais ce n’est pas n’importe quel professeur qui donne ce cours, c’est Finn McNeil, le célèbre et beau écrivain aux multiples succès. Son surnom est Pr. McLove, connu pour avoir eu plusieurs conquête, dont des élèves. Pour dire, il a même un fan club qui bave devant ses faits et gestes. Thelma, qui ne supporte pas cette niaiserie tombera finalement, elle aussi, dans le panneau.
On suivra donc Thelma dans cette nouvelle aire entre ses soucis avec sa mère alcoolique, le fait qu’elle court toujours dans Queens pour aller aider ses trois petits frères et ses aventes avec Mr. McLove.04

C’est mon premier roman de chez Editions Addictives, et oh mon dieu sont-ils tous comme ça ? Parce que si c’est ça, ça va devenir ma maison d’édition favorite !
Après mes petites pannes de lectures depuis ces quelques semaines, c’est simple, cette histoire je ne l’ai pratiquement pas lâcher. A chaque fois que je devais m’arrêter de lire pour faire autre chose, j’avais mon esprit qui partait rejoindre Thelma et Finn.

Très vite on comprend que Thelma est abîmée par des choses de son passé. Dès qu’il y a du monde, elle se met en retrait comme si elle ne voulait pas faire confiance à ceux qui l’entoure. Et pourtant, ai-je le droit de dire que je suis jalouse de son amitié qu’elle a avec Abraham, Phoebe et Jazmin ? Ils sont toujours là pour s’entraider, se marrer ou même déprimer ensemble. Malgré qu’elle soit partit de chez elle car elle voulait étudier et aussi échapper à sa mère alcoolique, quand elle a un soucis elle ne peut s’empêcher d’y retourner pour s’y réfugier. Comme pour « ne pas oublier d’où elle vient ». Ce que j’aime surtout, c’est de voir comment elle est avec ses petits frères, tous trois d’un pères différents. Elle ferai n’importe quoi pour les rendre heureux, même si ce n’est pas toujours facile.

Par contre, je dois dire non. Non mais pourquoi elle tombe amoureuse au bout de deux jours ? C’est la seule chose que je pourrai reprocher !
MAIS j’ai le droit de dire autre chose ? C’est moi qui suis tombée amoureuse de Finn au bout de deux chapitres, aha.
Pourtant il y a énormément de mystère sur lui, s’en ai même perturbant parfois. Mais il est tellement charmant, attentif. A chaque fois il est là quand on ne l’attend pas. Il rend service sans demander en retour. Il est simple, marrant. Dois-je continuer ?

J’ai adoré ses petits frères. Mais mon dieu, qu’ils m’ont fait rire ! Ils sont toujours en train de se clasher mais parfois c’est monstreux, mais tellement tordant.

Dans ce roman, il y a beaucoup de choses. D’abord, énormément d’amour mais c’est ce qu’on aime non ? Mais, on comprend l’importance des liens dans un famille. Ou aussi d’avoir de vrais amis sur qui compter. Qu’il faut se donner les moyens pour y arriver. Qu’il faut toujours y croire.

N’hésitez plus, et foncez !02

Laisser un commentaire