Hot Love Disaster – Cécile Chomin

HELLO LE MONDE,

Il y a deux mois je lisais mon premier livre de Cécile Chomin et je l’avais A-DO-RÉ ! Donc quand j’ai enfin pu trouver ce second livre, j’étais en joie !
D’ailleurs, mon avis sur le premier livre est ici.

Sans titre 46

D’un côté on a Maïa, qui a son éditeur aux fesses pour qu’elle sorte un nouveau roman. Et de l’autre on a François, flic solitaire qui a sa mère et sa soeur sur le dos pour qu’il se case enfin. Tous deux vont finir par se rencontrer un soir car Maïa doit suivre François dans sa prochaine enquête car son prochain roman sera sur une histoire de flic. C’est là qu’une idée leur vint, ils vont se faire passer pour fiancé auprès de la famille de François comme ça il sera tranquille le temps de son enquête. Et évidemment, ça ne va pas se passer comme prévu.04

Je le dis tout de suite, il y a quelque chose qui m’a agacé au plus haut point : les fautes.  C’est la première fois que ça m’arrive et j’ai été servie ! Sur un livre qui fait 311 pages, j’ai eu trois choses. Deux fois le mot était répété, et la troisième fois le mot était illisible. Mais comment est-ce possible ? Je l’avoue, ça m’a pas un peu gâché ma lecture car à chaque fois je tiquer sur ces fautes. C’est parce que j’aimais bien l’histoire, sinon je pense que j’aurai arrêté de lire.

Sinon, je suis triste d’avoir laissé Maïa et François. Dans le premier tome, malgré le peu d’apparition de Maïa je l’avais adoré alors un livre où elle est le personnage principal ? Que demander de mieux !
Elle est incroyable. Elle ne retient jamais les prénoms, ce qui un comble pour un écrivain non ? Elle ne se laisse pas faire et sait où elle va. A cause de situations du passé, elle ne fait plus confiance aux hommes et malgré tout, sans s’en rendre compte, elle s’accroche petit à petit à François.

Et c’est ça que j’ai bien aimé, c’est que pour une fois, tout ne se passe pas en deux jours. Bon ok, là c’était environ dix jours mais quand même, aha.
Et le fait qu’on est le point de vu des deux personnages, c’était encore mieux parce que quand Maïa pensait qu’elle n’était pas le genre de François, on avait un François prêt à lui sauter dessus et vise-versa.
J’ai bien aimé les chapitres où c’était François le centre, mais je dois dire que ce qui me ressort de ma lecture c’est tout de même le personnage de Maïa. Unique en son genre.

J’ai énormément ris pendant ma lecture. Que ça soit par les personnages et leurs dialogues, que par les situations. Et j’ai été touché par la famille de François, je ne m’attendais pas à ça.

J’ai autant aimé le tome 1 que le tome 2. Maintenant me reste plus qu’à trouver et lire le tome 3 !Sans titre 41

Laisser un commentaire