Avec toi malgré moi – Vi Keeland & Penelope Ward

HELLO LE MONDE,

Nouvelle chronique sur une lecture qui voulait sortir de ma Pile à Lire depuis un moment déjà !

Sans titre 46

Soraya prend le métro chaque jour à la même heure, et rencontre souvent voir toujours les même personnes. Jusqu’au jour ou un « Mister Big Connard » attire son attention. Bien habillé, sûr de lui, elle s’en fait directement une idée. Il sort du métro et fait tomber son téléphone, et Soraya le récupère. Elle se dit d’aller lui rendre son téléphone le lendemain, mais une chose en entraînant une autre, elle le garde plusieurs jours. Jusqu’au jour ou elle se décide à aller le voir directement à son travail, et là tout se passe mal. Il ne lui ouvre même pas la porte. Finalement elle lui laisse le téléphone à sa secrétaire et s’en va. Mais la petite Soraya a intrigué Graham Morgan ledit Mister Big Connard. Et s’ensuit un échange de textos et de photos. Jusqu’au moment ou Graham comprend que Soraya n’est autre que la nana qu’il croise chaque matin dans le métro. Et vint un rendez-vous ou ils font le pact d’être une relation exclusive mais sans sexe.

04

On se retrouve pour une lecture que j’ai fais en deux parties. En lecture commune.
On avait commencé et je ne sais plus pourquoi, on avait stoppé et on a repris pas mal de temps après.  J’avais lu exactement cinq chapitres, et j’étais persuadée que je me souvenais de l’histoire mais.. non finalement. Mais j’ai quand même continué ma lecture mais c’était assez compliqué de reprendre le fil, donc pendant un moment je ne savais pas si j’aimais ou non cette lecture.

« -J’attends patiemment de pouvoir vous voir. Mais je pense que vous êtes en train de vous branler ou un truc du genre. Tout le monde a telement peur de vous que personne ne veut vous dire que je voudrais vous voir. Je suis en possesion d’un objet vous appartenant.
-Vraiment?
-Oui. Et je ne vous le donnerai que si vous ouvrez la porte.
-Dîtes-moi, Mademoiselle Venedetta.
-Oui ?
-Cette chose que soi-disant je cherche : est-ce le remède contre le cancer ?
-Non.
-Une Shelby Cobra vintage ?
Une quoi ?
-Euh… non.
-Alors vous vous trompez. Vous ne possédez rien qui me ferait ouvrir cette porte et me forcer à vous parler. […] »

Et mon avis final : je n’ai pas aimé.

Je n’ai pas su m’attacher aux personnages. Graham m’agacé. Qu’il fasse référence au sexe de temps en temps, ça ne me dérange pas, mais tout le temps faut pas abusé. Et pour ce qui est de Soraya, je n’ai rien trouvé en elle qui me faisait envie d’en apprendre plus sur elle. Juste le faire qu’elle change la pointe de ses cheveux selon son humeur, que ça soit rouge, vert ou rose, c’était cool mais c’est tout.

Il y a certaines choses qui m’ont fait sourire mais ça c’est arrêté là.
De plus, plusieurs choses étaient prévisibles cinq chapitres avant. Disons que chaque fois, je continuais ma lecture parce que j’espérais qu’il se passe quelque chose, puis bon.. c’était la fin.
Parlons-en de cette fin, c’était rapide et prévisible là aussi.
Maaaaaais, les auteures ont eu l’idée de faire un clin d’oeil au livre qu’elles ont écrient à deux : Cocky Bastard. Graham a rencontré Chance se baladant avec sa chèvre et ça, j’ai adoré.

Par contre, la chose que je retiens c’est cette petite Chloé. Tellement mignonne !

J’aurai aimé vous faire un article avec plus de détails, mais c’est assez compliqué quand tu n’a pas apprécié ta lecture.
Malgré que j’ai finis ce livre, j’ai un étrange sentiment. Car j’ai vu énormément de gens avoir aimé voir eu un coup de coeur avec ce livre, et moi c’est l’inverse. Donc si vous avez aimé, hésitez pas à m’en parler et peut-être que mon avis changera, car je n’aime pas de ne pas aimé une lecture.. Sans titre 41

Laisser un commentaire