Blacklistée – Cole Gibsen

HELLO LE MONDE,

C’est simple, ce roman était dans ma PAL depuis deux ans.. Il avait fait beaucoup parler de lui quand il était sortit, puis ça c’est assez vite calmé. Et l’autre jour, en cherchant des livres de ma PAL dans les cartons, je suis retombée dessus. Je l’ai mis de côté en me disant « ça serait bien de le lire, depuis le temps! » Et finalement, c’est mon premier livre terminé cette année.

Je l’avais commencé un samedi soir, et j’ai lu un peu chaque jour, jusqu’au mercredi ou il me restait la moitié, et j’ai tout lu sur la journée. Je ne pouvais plus m’arrêter.
Je vous en parle donc de suite !

UNPEU-DEC03

On rencontre Regan Flay, une des filles populaires de l’école. C’est une excellente élève mais elle est prête à tout pour atteindre ses objectifs. Et avec ses deux meilleurs amies, Payton & Amber, elles cherchent la moindre info qui peuvent les aider à grimper en haut de l’échelle, quitte à faire tomber des têtes. Jusqu’au jour ou la tête à faire tomber n’est autre que Regan. Alors qu’elle arrive un matin, son casier est couvert d’insulte ainsi que des imprimes d’écran de conversation où Regan n’est pas très sympa vis à vis de certaines personnes. Et c’est là que tout tourne au drame. L’une des filles les plus populaires se retrouvent à se faire bousculer, insulter de « pute » et autres jolis mots, à se faire écraser.. Ses angoisses vont empirer, jusqu’au jour ou Nolan, le frère de Payton, se rapproche d’elle, et Regan va ressentir des choses inhabituels à son égard..

04

« Une sueur froide me parcourut l’échine. Mon sourire se figea. Quelque chose ne tournait pas rond. J’étais habituée à ce que tout le monde me regarde dans les couloirs, mais cette fois c’était différent. On aurait dit que j’étais le dindon d’une farce que personne ne voulait me raconter.
Je restai là, clouée sur place, mon café serré cotre ma poitrine comme si sa faible chaleur allait suffire à apaiser les frissons qui parcouraient mon corps. »

J’ai beaucoup aimé cette lecture. J’ai mis un joli 4/5 sur Goodreads.

Le début de ma lecture était assez difficile, car ça me faisait remonté trop de mauvais souvenirs, et quand la « plus grosse partie » était passée, j’ai eu comme un soulagement et j’étais partis pour ne plus m’arrêter de lire.

L’auteur a parfaitement su nous faire ressentir ce que Regan vivait. Par ses émotions, ses actions. J’ai moins aimé les longueurs qu’il y avait au début, j’avais l’impression qu’on allait jamais s’en sortir, j’étais comme oppressée et je voulais vite sortir de là.
Et finalement, à un moment, ça se met en place tout seul et on avance.
Et c’est là que j’ai réussi à m’accrocher à Regan. J’avais envie de l’aidé à trouver qui était le con qui lui avait fait ça, et de continuer d’avancer.

Parce que malgré ce qu’elle vivait à l’école, quand Regan rentre chez elle, les ennuis ne s’arrêtait pas car elle avait le droit à sa mère constamment sur le dos. Sa mère est député, et bientôt il y a aura une nouvelle campagne, donc faut faire attention au moindre détails. Jusqu’à la blancheur de ses dents, ou même « mange pas ça, oublie pas que la caméra ajoute toujours cinq kilos ». Et ça, ça m’a agacé parce que le père dans tout ça ? Juste, il regarde et ne dit rien.

Par contre, Nolan <3
Dès le début je savais qu’il me plairait, et je ne me suis pas trompée. Certes, il a des secrets, mais il est attendrissant quand il découvre ceux de Regan. J’ai fondu face à la scène dans la chambre (n’allait pas vous imaginer des choses haha). Rien que d’y penser, j’ai un petit sourire en écrivant ses mots.
Par contre, j’avoue que j’étais énervée quand j’ai su les secrets de Nolan, mais quand on voit comment il rattrape les choses avec Regan, on se dit qu’on passe au dessus de tout ça.

« Je crois que c’est la première fois que je te vois sourire pour de vrai. Ca te va bien, Flay. »

Je ne vais pas vous le cacher, on passe par pleins d’émotions dans ce roman. Surtout qu’il y a des rebondissements auquel on ne s’y attend pas.
Et même si ça a été dur à certains moments, je ne peux que vous conseiller cette lecture.
De base, il a été édité chez Hugo Roman, mais il me semble que la version poche est sorti chez PKJ. Donc aucune excuse pour ne pas se laisser tenter !

Sans titre 41

Un commentaire sur « Blacklistée – Cole Gibsen »

Laisser un commentaire