Il était une fois Henry – Emma Chase

HELLO LES LECTEURS,

Le mois dernier je vous parler du premier tome de cette trilogie, avec Il était une fois Nicholas. Eh bien aujourd’hui, je vais vous parler du second tome qui est sur Henry, le frère de Nicholas.

UNPEU-DEC03

Henry ne s’est jamais inquiété de l’image qu’il pouvait donner aux autres. Mais ça va bientôt changer car il va devoir reprendre le trône et par la même occasion, se trouver une femme. Et d’après la loi, sa femme doit être née à Wessco et être vierge. Mais toujours dans l’optique de n’en faire qu’à sa tête, il décide de participer à une émission qui n’est autre que : de la téléréalité. Henry va avoir deux mois pour séduire vingt femmes mais tout ça dans le secret pour que la Reine ne l’apprenne pas. Et si finalement, la femme de sa vie se trouvait pas si loin que ça ?

04

Je tiens à remercier une nouvelle fois Hugo Roman pour l’envoi de ce roman.

J’avais déjà craqué pour Nicholas lors du premier tome, mais là je dois le dire, j’ai craqué une seconde fois.
J’ai adoré ce tome.

Le fait qu’il y a ait une histoire de téléréalité nous a permis de voir Henry sous divers angle.
Un peu bad boy face aux nanas qu’il doit séduire, mais tendre et attentionné quand il est hors des caméras.

J’ai adoré le personnage de Sarah.
Très douce et contre le changement car elle aime sa routine, mais je ne pouvais que l’adoré. Amoureuse des livres, il y avait beaucoup de références d’autres livres que je n’ai pas lu, donc à force ça devenait dérangeant car j’avais l’impression de louper des choses.

Mais j’ai aimé la voir perdre pied au fil de l’histoire dès qu’Henry faisait apparition.
Et j’ai aimé voir Henry changé dès que Sarah était dans les parages.

« Je fais tout ce que je peux pour ne pas rire, mais elle voit clair dans mon jeu et plante son index dans mon torse aussi fort que possible. »

Dans l’ensemble ça a été une bonne histoire, et j’ai passé un bon moment. Et parfois, on voit à nouveau Nicholas et Olivia, et j’aime bien quand d’anciens personnages apparaissent de temps en temps comme pour dire « je suis encore là ».

La seule chose qui m’a un peu dérangé c’est la fin. Je trouve que ça s’arrête brutalement et pas du tout comme je l’avais espéré. Donc je me suis un peu retrouvé sur ma faim. Je ne sais pas, c’était un peu bizarre comme sentiment.

« Nicholas avait raison. Il faudra que je le lui dise, un de ces quatre. L’amour est plus fort. »

Il y avait une chose qui m’avait embêté lors du premier tome, le fait qu’il y avait des « j’ai envie de toi », « prends-moi » ou « déshabille-toi » a chaque ligne. Et j’avais peur que ça soit la même chose avec ce second tome. Eh bien non, j’ai été surprise de voir qu’Henry n’était pas comme son frère, Nicholas. Et je pense que c’est pour ça que j’ai autant apprécié ma lecture. Car souvenez-vous, ça m’étais devenu insupportable dans ma lecture du premier tome.

Dans l’ensemble, une très bonne lecture. J’ai autant adoré le personnage d’Henry que de Sarah. J’ai hâte de lire le troisième tome de cette trilogie.

Sans titre 41

Laisser un commentaire