• Ma PAL #2 •

HELLO LES LECTEURS,

Quand on était encore dans l’appartement, j’avais une bibliothèque avec les livres lus et une autre avec ceux présents dans ma PAL. Après, ça a débordé sur ma table de nuit le temps de faire les cartons. Pour ensuite finir dans les tiroirs de cette dernière.
Depuis que nous sommes dans la maison, ceux qui étaient dans ma table de nuit, y sont toujours. Il y en a en cartons, mais je me suis fais une mini bibliothèque dans la chambre pour pouvoir en avoir à porter de main, mais surtout, j’en ai toujours une tonne qui traîne dans le salon pouren avoir à vue toute la journée.

J’ai toujours pour objectif d’en avoir le moins possible qui traîne dans la pièce à vivre mais que voulez-vous, cette pile de descend jamais.
Et c’est de ces livres là que je vais vous parler aujourd’hui dans cet article. Ceux présents dans ma PAL « urgente/j’ai le plus envie de lire ».

UNPEU-DEC07.pngLorsque la famille de Tanner Scott quitte la Californie pour le plus traditionnel État de l’Utah, le jeune homme se rend à l’évidence : il va falloir rentrer dans le placard à nouveau. Après tout, il ne lui reste plus qu’un semestre à tirer avant la liberté (comprendre : fuir ce patelin dès que possible).

C’est alors que sa meilleure amie Autumn lui lance un défi : le prestigieux Séminaire de Provo High. Un programme où les étudiants ont quatre mois pour rédiger un roman. Challenge accepté !
Et Tanner ne regrette pas son choix. Il ne lui a fallu que quelques secondes pour repérer Sebastian Brother, le petit prodige – et accessoirement mormon – qui a remporté le Séminaire haut la main l’année passée.

UNPEU-DEC08.pngEaston Royal a tout pour lui : la beauté physique, l’argent, l’intelligence. Son but dans la vie, c’est de s’amuser autant que possible. Il ne pense jamais aux conséquences de ses actes.

Mais quand Hartley Wright fait son apparition, elle bouscule la vie tranquille d’Easton. Malgré le fait qu’elle soit très attirée par Easton, elle est celle qui lui dira non. Easton ne la comprend pas et, forcément, il n’en est que plus attiré.

Hartley veut qu’il grandisse et, en attendant elle ne veut pas de lui.

Elle a probablement raison. Rivalité. Règles. Regrets. Pour la première fois dans la vie d’Easton, être un Royal ne suffit pas. Il est sur le point d’apprendre que plus on part de haut, plus dur est la chute.

UNPEU-DEC09.pngAlexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble, ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais, lorsqu’à vingt ans, la vie les prend, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous rires, les joies, et l’amour, qui les sauvera.
Tendre portrait d’une époque, Hier encore, c’était l’été est un roman optimiste qui accroche le cœur pour ne plus le lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de nos peines. C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.

UNPEU-DEC10.pngJanvier 1995. Des rêves de Broadway plein la tête, Franny fait le pari de devenir célèbre en trois ans. Elle n’a plus que six mois pour réussir. Alors que sa carrière de comédienne tourne au ralenti, et qu’elle cherche à échapper à la petite vie rangée que son compagnon voudrait partager avec elle, Franny tient enfin l’occasion de jouer devant des professionnels. Pour réussir, elle devra faire abstraction du charme de James Franklin, l’acteur le plus talentueux de son cours…

UNPEU-DEC11.pngA vingt-huit ans, Olivia va présenter les nouvelles locales au journal télévisé de Washington. La jeune femme aspire à devenir une journaliste politique brillante ; c’est justement dans ce domaine qu’excelle T. C. Thorpe, qui travaille pour la même chaîne et qu’elle a décidé de devancer sur certains scoops. Mais lorsque Thorpe rencontre cette rivale, il ne peut s’empêcher de la traiter avec condescendance. Les jeunes louves aux dents longues ne lui font pas peur, semble-t-il. Pourtant, le charme et la beauté d’Olivia pourraient bien le faire changer d’avis…

Sans titre 41

 

4 commentaires sur « • Ma PAL #2 • »

Laisser un commentaire