Autoboyographie – Christina Lauren

HELLO LES LECTEURS,

Arrêtez tout, et allez acheter ce livre car après l’avoir lu, c’est sûr, vous allez vouloir l’avoir dans votre bibliothèque.
Je l’annonce : mon premier coup de coeur de l’année !

Il a mit du temps à arriver, mais là, je ne pouvais pas espérer mieux *-*

UNPEU-DEC07

Tanner Scott a déménager dans une ville où la religion a une grosse place, et où à présent il devra se faire discret à la demande de sa mère. Jusque là rien d’important ne se passe, jusqu’au jour ou Autumn, la meilleure amie de Tanner, lui demande de s’inscrire au prestigieux Séminaire de Provo High. L’objectif est d’écrire un livre en quatre mois. Et dès la première heure ou Sebastian Brother, celui qui a remporté le Séminaire l’année précédente, entre dans la pièce, tout va changer pour Tanner.

04

Je tiens à remercier une nouvelle fois Hugo Roman pour l’envoi de ce roman.

FONCEZ ! FONCEZ ! FONCEZ !

J’attendais ce livre depuis le jour ou je l’avais choisis, et déjà, je dois dire que l’objet-livre est magnifique ! Cette couverture est sublime.
Ce livre est une merveille, une pépite.
C’est simple, mon coeur a été déchiré, puis recollé, écorché pour au final l’avoir en de milliers de morceaux. Je pense n’avoir jamais autant vécu durant une lecture.
Tout ce que Tanner vivait et ressentait, je le vivais et le ressentais aussi.

« Je suis pris de chair de poule. I sent tellement le mec… une touche de déo et cette touche de virilité difficile à définir. »

Quand j’ai commencé cette lecture, j’ai eu un peu peur de voir que la religion avait une aussi grande place dans ce roman. Car n’étant pas du tout un sujet que je maîtrise ni auquel je m’intéresse, je me voyais déjà me noyer et m’ennuyer. Mais ce qu’ont fait les auteurs était parfait.  Elles ont su expliquer les choses, la façon dont les choses se passent et je me suis sentie à l’aise dès le début.

« Son rire est en train de devenir le son que je préfère au monde. »

Tanner, que je l’aime !
Ce personnage m’a énormément touché. On voit bien qu’il est pressé de partir de là pour pouvoir enfin vivre sans se cacher aux yeux de tous. Malgré le soutien de ses parents qui y vont à fond, dès qu’il passe la porte de chez lui, c’est comme s’il laissé une partie de lui chez lui. Ca en devient compliqué quand on comprend que même sa meilleure amie, Autumn, n’est pas au courant de cette facette de lui.
Et sa façon de se dévoiler dans son roman, c’était beau.

« Alors, quand Sebastian Brother entre dans la classe, qu’l me voit, que je le vois, j’ai l’impression de glisser de ma chaise.
Je suis saoul. »

Quand à Sebastian, c’est un personnage que j’ai apprécié. On voit bien qu’il n’est pas sûre de lui et qu’il a peur de décevoir, mais cette attitude qu’il a avec Tanner est tellement tendre et douce. J’ai craqué aussi pour lui.

« Maintenant qu’il est face à la classe, ses yeux s’éclairent quand ils rencontrent les miens. Une fraction de seconde, et puis encore une, comme un prisme qui capte la lumière, parce que son regard revient sur moi. Ce temps infime est assez long pour qu’il discerne mon attraction immédiate. […] être aussi instantanément attiré, ça m’est complètement étranger. Dans ma poitrine, mes poumons sont des animaux sauvages qui griffent les barreaux de leur cage. »

C’était ma première lecture LGBT, et j’ai aimé voir ce type de relation pour une fois. C’était nouveau, c’était même.. rafraichissant.
Même les personnages secondaires avaient leurs places et étaient présents quand il le fallait. J’ai beaucoup aimé Autumn ainsi que l’amitié qu’elle a avec Tanner.
J’ai ressenti la même frustrations que les personnages pendant une partie du livre, comment peuvent-ils être eux-même dans un endroit où ils ne peuvent pas ? Profiter de chaque instant ensemble sans avoir peur de se faire « griller ».
Je suis tombée amoureuse de leur histoire. <3

Sincèrement, n’attendez plus pour lire ce livre. Il est beau, touchant, et les personnages sont attachants. J’ai lu ce roman en une journée & c’est pas pour rien !

Sans titre 41

Laisser un commentaire