Colocs & complications – Jeanne Pears

HELLO LES LECTEURS,

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique. Un ebook que j’avais impatiemment attendu, mais surtout un book que j’ai dévoré ! J’espère que mon avis vous donnera l’envie de craquer vous aussi pour ce roman !

UNPEU-DEC07

On va découvrir Dominica. Elle vit en colocation avec sa meilleure amie, Sophia, et vient de se faire virer de son poste dans une boîte d’architecture à cause d’une absence de deux semaines. Elle a toujours été forte et indépendante, mais elle ne sait plus où elle en est depuis les derniers coups durs qu’elle a subit. Dominica n’aime pas s’attacher aux mecs, donc elle prône le coup d’un soir et elle le vit très bien. Jusqu’au jour, où un matin Sophia vient lui présenter Rim, un mec sortit de nulle part et qui sera leur nouveau colocataire dans les jours à venir. Et si tout basculer à son arrivé ?

04

Je tiens à remercier une nouvelle fois Les Éditions Addictives pour l’envoi de cet ebook.

J’ai toujours adoré les histoires de colocations et ça faisait très longtemps que je n’en avais pas lu. Donc je n’ai pas pu m’empêcher de sauter dessus dès qu’il était à ma portée.

Dès le début, j’ai été touchée par Dominica. On comprend tout de suite qu’elle vient de passer un moment difficile dans sa vie, et que ça va être compliqué de passer au dessus de ça pour elle. Elle est malgré tout entourée par sa meilleure amie Sophia, ainsi qu’une grande bande de copains qu’elle a depuis des années. Et elle voit une psy. Elle n’est pas seule, et rien l’empêche d’avancer. Et pourtant, on sent bien que Domi est têtue et n’a pas confiance aux autres. Car même ses plus proches amis, ne sont pas au courant de ce qui se trame dans sa tête ou même quand elle se retrouve seule dans sa chambre.

« Je me mets à rire doucement et porte une main à ma joue pour toucher l’endroit où ses lèvres se sont posées, sans vraiment me contrôler. Qu’est-ce qu’il est en train de me faire ? Un coup, je le déteste, et le moment d’après… »

L’auteure nous a montré toutes les facettes de Dominica, comme si nous étions nous mêmes de proches amis. Et parfois, ce qu’elle endure, m’a foutu les boules, m’a tordu le ventre, m’a donné des frissons. Je le dis, Dominica est forte mais cette peur des autres l’empêche de faire et dire des choses. Elle n’a pas du tout confiance en elle, et de temps en temps j’avais tout de même envie de la secouer et de lui dire « c’est bon, arrête maintenant ».

« Bon sang, quel regard. On parle souvent de l’effet qu’ont les yeux bleus, c’est vrai qu’ils sont beaux. Ceux de mon frère, par exemple. Mais là, les siens sont tout aussi attirants, cette couleur miel qui illumine son visage assombri par sa barbe de la jungle et ses cheveux en désordre. »

Sans s’en rendre compte, son comportement va changer quand Rim va arriver dans la coloc. Au départ, il n’est pas très accueillant. Ni même pas très beau, d’après les dire de Dominica. Une barbe broussailleuse avec de long cheveux. Discret, pas très bavard. Au fil des jours, Rim s’intègre parfaitement à la coloc, mais Domi continue de l’observer. On sent que Rim a un secret, et qu’il ne sait pas trop comment faire pour s’en défaire. Et au fur et à mesure, Rim et Dominica, s’ouvre l’un à l’autre et c’était beau. Rim laisse tomber la barbe et les cheveux pour devenir un tombeur (comment ça j’ai craqué moi aussi ?) et tout semblait bien partit. Mais on est bien loin de la romance dite classique du « Je t’aime moi aussi, et on a toujours eu une vie parfaite ». J’ai apprécié chaque moment du début de leur histoire, mais c’était trop beau pour être vrai … Jusqu’au moment de la confrontation et des discutions sur de lourds secrets cachés.

Et c’est là que j’ai compris que Rim était attentionné, touchant et regardant envers Domi. Et que j’ai craqué pour lui. Mais c’est aussi après tout ça, que j’ai compris qu’il était lui aussi têtu et qu’il n’agissait pas toujours comme il le fallait, et extrêmement jaloux et protecteur.

« Mon dieu, sa voix, ses regrets, l’émotion, son regard pénétrant, son inquiétude, tout ça m’émeut, je suis sur le point de craquer. Comment peut-il faire ça ? »

Et c’est là, où l’auteure a un peu tourner en rond, tirer en longueur.

Dans une premiere partie du roman, on est accès sur Dominica, sur son histoire à elle, sur ses propres combats. Et c’est dans une seconde partie où le rapprochement Domi-Rim se fait. Et c’est dans cette troisième partie que j’ai trouvé des longueurs. Attention, il y a énormément de rebondissements dans ce roman. Des choses où je me suis surprises à me dire « HEIN? POUR DE VRAI? », donc pour ça aucun problème. C’était surtout entre les deux personnages où je trouvais que ça devenait long.

« -Dominica ?me demande Rim en me sortant de mes songes.

– Ne m’appelle pas comme ça, sifflé-Je en le fixant.

– Pourquoi c’est ton prénom, non ?

– Ouais mais je le déteste. Il ne se donne plus depuis les années soixante-dix.

– Je ne te donnais pas cet âge, plaisante Rim.

– Elle est naze ta vanne, répliqué-Je moyennement amusée par son sens de l’humour. « 

Un roman qui m’a beaucoup touché. Une histoire où l’on apprend à connaître le personnage principal avant de voir la romance arriver, avec beaucoup de rebondissement, de secrets mais aussi des moments simples avec des dialogues ou l’on ne peut pas s’empêcher de sourire, voir même de rire.

Sans titre 41

Laisser un commentaire