Did I mention I love you – Estelle Maskame

HELLO LES LECTEURS,

En réalité, DIMILY est une relecture. Je l’avais lu en septembre 2017, et je n’avais jamais continuer la trilogie (malgré qu’elle soit dans ma PAL) parce que je n’avais pas accroché à ce premier tome. Je pense que je l’avais lu au mauvais moment et donc cette année je voulais lui redonner une chance..
Et malgré tout, je suis encore mitigée… Je vais vous expliquer pourquoi !

UNPEU01.

Eden se doit de passer l’été chez son père qu’elle n’a pas vu depuis trois ans. Ca risque d’être compliqué car Eden n’a pas envie d’y aller et surtout de devoir supporter sa belle-mère et ses trois demi-frères pendant six semaines, ne l’enchante pas plus que ça. Et si, Tyler, l’un de ses demi-frères, l’aider à mieux supporter tout ça ?


 

Bon, comment vous dire ?
J’avais finalement plus de souvenirs que ce que je pensais concernant ce premier tome. Car au plus j’avançais, et plus je me disais « ah oui c’est vrai ». Plusieurs fois, j’ai tout de même levé les yeux au ciel car Eden n’est clairement pas un personnage que j’affectionne.
Et Tyler ? Eh bien pas plus que ça non plus…

« Il a l’air de sourire mais je n’en suis pas certaine. J’appuie une oreille contre le mur pour mieux entendre sa voix. Il est rarement gentil. »

Dans cette relecture, j’ai vraiment essayé de me concentrer sur Eden & Tyler, pour dire d’avoir ce déclic et que j’arrive à m’y accrocher mais.. dès l’instant ou ils s’appellent « frère » ou »demi-soeur », ça me coupe et me mets une barrière. Tout simplement parce que je ne suis pas une fanatique des relations entre demi-frère/soeur.

Alors attention, je ne dis pas que j’aime rien dans ce roman. J’apprécie tout de même que Tyler soit un personnage compliqué et qu’il a du mal à vivre ses démons du passé. Mais, c’est tout.
Les relations amicales qu’ils ont avec les uns et les autres, ne m’ont pas interpelé plus que ça. Même Tiffani, la fille à détester, ne m’a pas dérangé dès qu’elle apparaissait.

« Ses yeux émeraude – brillants, presque trop vifs pour être normaux – se plissent devant moi. J’en ai des frissons. »

Par contre, le fait de vivre toute cette histoire à Los Angeles, m’a fait chaud au coeur car ça me rappelle nos vacances de mars dernier. Et rien que pour ça, j’ai apprécié <3

Donc dans l’ensemble, je suis très mitigée sur cette lecture mais la fin m’a donné envie d’en savoir un peu plus et de continuer cette trilogie. Mais si vous avez des arguments pour que je lise immédiatement la suite, n’hésitez pas !

Sans titre 42

Laisser un commentaire