Dear you, saison 1 – Emily Blaine

HELLO LES LECTEURS,

Ce livre que je vais vous parler aujourd’hui, fait partie d’une trilogie. Je l’ai lu en 2015 et ce fut un coup de coeur énorme. Dès que j’ai un livre à conseiller, je conseille : Dear You d’Emily Blaine. Encore aujourd’hui, ça reste l’une de mes romances favorites. Et je vais vous expliquer pourquoi vous devez absolument la lire…UNPEU01.Kathleen travaille dans un grand hôtel de New-York, le Peninsula. Kathleen est une grande romantique, et aime lire les courrier du coeur qui apparaissent dans le journal chaque semaine. Jusqu’au jour, ou l’un des messages lui tape dans l’oeil et décide de répondre. C’est sans compter sur ce client, Andrew Blake, qui ne la laisse pas indifférente. Mais aussi sur le nouveau collègue qui vient d’arriver et avec qui elle s’entend plus que bien. Elle qui voulait du romantisme, elle en a trois pour le prix d’un.


C’est simple, dès le début de cette lecture j’ai craqué pour Andrew Blake. Il est si si si uycveipuvefiouzevfborufv. Voilà, vous voyez un peu ?
Je peux vous assurer que l’on ne peut pas rester indifférente face à lui.
Et dès qu’il est plus là, j’en redemande encore !

« -J’ai apprécié votre compagnie. J’aimerais juste … renouveler l’expérience.
-Pourquoi faites-vous ça ? Je … Je ne fais pas partie de votre monde…
-Mon monde était triste, Kathleen. Et puis, il y a eu vous. »

Ce que j’ai aimé aussi, c’est cette histoire de lettre que Kathleen échange avec l’inconnu. Je trouve cette « relation » toute douce, discrète. Parfois j’oubliais qu’elle était là, et elle revenait comme ça, tout en douceur comme pour me dire « coucou, je suis encore là ». J’aime beaucoup cet échange.

« Cher inconnu,
Me direz-vous un jour votre prénom ? Non pas que je cherche à vous retrouver, mais vous connaisez le mien. Ne serait-ce pas un juste retour des choses que j’apprenne le vôtre ?
Pour tout vous dire, j’aime aussi vous écrire. Je n’oublie pas que ma lettre a retenu votre attention, et je ne veux pas gâcher ma chance de vous connaître. »

J’aimerai en dire plus sur cette lecture, mais faites-moi confiance, et lisez ce roman.

« Je venais de snober Andrew Blake, qui était non seulement un client de l’hôtel, mais aussi l’homme le plus… superbe -et encore le mot est faible- que le destin ait bien voulu mettre sur mon chemin.
Je pris trois secondes pour recomposer mon visage professionnel, optant pour le détachement total. Mais à la seconde où je croisais son étincelant regard vert, je réalisai que c’était un peu comme tenter l’apnée profonde sans même savoir nager : un échec cuisant et humiliant. »

Si ça ne tenait qu’à moi, je ne vous mettrait que des citations.
Pour faire simple, la première fois que j’ai lu cette trilogie, je l’ai lu sur deux jours. Ca vous dit un peu l’amour que j’ai pour Andrew & Kathleen ?
Non mais sérieusement, arrêtez tout, et foncez !

Sans titre 42

Laisser un commentaire