Mon coloc, mes désirs & moi – Lena Jung

HELLO LES LECTEURS,

Aujourd’hui on se retrouve pour parler lecture !
C’est un roman qui est sortit en ebook auparavant, mais qui sera en librairie en format papier dès demain.
Donc voici mon avis !

unpeu01.

Loretta va intégrer l’école de ses rêves qui se trouve en Allemagne, mais il est hors de question qu’elle aille vivre chez son père et sa belle-mère. Elle se met donc à la recherche d’un appartement. Et là, miracle, elle trouve l’apparte de rêve, son coloc est jamais présent et la seule à faire c’est de nettoyer l’aquarium ? Vendu! Jusqu’au moment ou elle rencontre son colocataire, qui n’est autre qu’Andreas, charmant garçon et plutôt séduisant dans son costume de capitaine de navire. Comment ne pas craquer ?


Je remercie les éditions Addictives pour l’envoie de ce roman.

Je ne vais pas vous mentir, je ne m’attendais pas du tout à ça comme histoire.
Quand il y a le mot « coloc » dans le titre, je m’attends à ce que l’on vit leurs vie de tous les jours, et non le fait que l’un des deux sois absent.
Je m’explique.

Andreas étant capitaine d’un navire de croisière, il est absent une majorité de son temps. Et ça, je ne l’avais pas percuté au début du roman. Je ne m’attendais pas à ce qu’il soit « autant » absent du récit. Mais, il y a eu côtés positif et négatif à ça (pour ma part).

« Nos visages sont tout près l’un de l’autre et mon regard se perd dans le sien. Il replace une de mes mèches brunes venue s’emmêler dans les siennes, blondes. Je sens toute la tendresse de ce geste anodin et ressens soudain une irrésistible envie de le toucher, de passer ma main dans ses cheveux, de caresser ses joues, de goûter ses lèvres. »

Comme le roman est uniquement du point de vue de Loretta, ça nous permet d’en apprendre plus sur elle, sur sa façon de vivre et de voir son quotidien avec son boulot d’été à la crêperie. J’ai beaucoup aimé la voir, de façon naturelle, quand elle est avec ses meilleurs amis car pendant l’histoire, ils viennent passés quelques jours chez Loretta histoire de profiter, et accessoirement passer des entretiens d’embauche pour certains. A travers elle, j’ai pu ressentir les sentiments qu’ont les passionnés de photo, c’était agréable et j’avais moi-même envie de m’y mettre.

« Son parfum si viril m’emplit les narines et j’ai l’impression qu mon coeur va quitter ma poitrine à force de tambouriner contre ma cage thoracique. »

Mais du coup, le point négatif ? Moi je voulais Andreas, et à toutes les sauces ! Vous l’aviez senti venir ? Andreas est un personnage que j’ai beaucoup aimé. Ce mec passionné par la mer et toutes les histoires qu’il peut y avoir. Avec sa petite chambre qui fait penser au dortoir présent sur les bateaux. Son histoire de famille qui est touchante. Puis avec Loretta, je le trouvais mignon.

C’est ça le truc ! Andreas est peu présent une partie du roman, donc quand il était là, ce sont de beaux moments qu’il partage avec Loretta ou sa famille/amis. C’était comme s’il me manquait à moi aussi quand il était en croisière ! J’aimais tellement les soirées qu’il partage avec Loretta que j’en voulais toujours plus, plus, plus !
Honnêtement, ils m’ont fait craquer *-*

« -[…] Je veux tout savoir de tes goûts, déclare-t-il le plus naturellement du monde.
Mon coeur fait un petit bon dans ma poitrine et mon regard quitte l’autoroute pour croiser le sien, couleur ciel et mer. C’est le genre de petites phrases anodines qui me va droit au coeur et qui sonne pour moi comme la plus belle des déclarations. »

Donc disons que les moments où ils sont à deux, rattrape largement ceux où Andreas est loin de Loretta.
A tel point que j’ai mis dix-neuf post-it dans le roman, donc on va le dire, j’ai tout de même apprécié cette lecture.

De beaux moments partagés avec Loretta & Andreas !

sans titre 44

Laisser un commentaire