Promets-moi, Louise et Marco – Anne Cantore

HELLO LES LECTEURS,

Nous voilà aujourd’hui avec une nouvelle chronique. Dès la réception de ce livre, je n’avais qu’une envie : le lire. Et je peux vous dire que je n’ai pas été déçue !

UNPEU01.

Louise travaille à Boston, Marco est le fils de Max Gardani, chef du plus puissant clan mafieux de la Côte d’Azur. Max va se faire assassiner, et Louise va faire partie des suspects. C’est sans compter sur la détermination de Louise pour éclaircir tout ça et avec l’aide de Marco, ils vont s’allier pour éclaircir cette affaire. Entre enquête, tentation, mystère. ça ne va pas être de tout repos.


Je remercie les Éditions Addictives pour l’envoie de ce roman.

J’ai beaucoup aimé ce roman. Ce ne fut pas un coup de coeur, mais j’ai passé un excellent moment !
Ca faisait très longtemps que je n’avais pas lu une histoire avec une enquête, donc là j’ai qu’une envie : en lire d’autres.

 Il y a bien de la romance dans cette histoire, mais je vous avoue, j’étais tellement sur l’enquête, que pour moi elle était passée au second plan.
Louise et Marco, c’est quelque chose de fort, presque dès le premier regard. La tension -sexuelle- est palpable dès le départ, et cette explosion vous en fout pleins les yeux. Ils sont si fort quand ils sont à deux, à la limite de l’indestructible. J’ai rarement vu de couple aussi fort, et waw, c’est incroyable.
Mais aussi, on a beau se dire que Marco est tellement doux envers Louise, dans ses pensées, ses gestes. C’est beau.

« Machinalement, elle enroule ses bras autour de son buste pour se protéger. Mon premier réflexe est de la prendre dans les miens. Elle se laisse aller contre mon torse, s’abandonnant à mon étreinte sans retenue. Une douce chaleur qui prend corps à l’endroit où sa tête repose contre moi se répand dans tout mon être. »

Il y a toujours ce moment du roman que j’adore, c’est quand les deux personnages passent du vouvoiement au tutoiement. On est d’accord, que c’est toujours après leurs premier baiser ? Pas ici.
Je ne sais plus si c’est Louise ou Marco, mais ils disent simplement « comme on risque de se voir souvent, on se tutoie ? », bim, ça les a rapproché direct ! J’aime j’aime j’aime !

« Arrivé à quelques centimètres de moi, il plante ses prunelles dans les miennes, parfaitement conscient du tourment qui m’agite. Un sourire moqueur fleurit sur ses lèvres. »

Dans ce roman, nous avons le point de vue de Louise, ainsi que de Marco… mais également de Luka Demange, un officier travaillant sur l’enquête du meurtre de Max Gardani. Au départ, ça m’a un peu intrigué d’avoir cette troisième voix, car j’avais un peu de mal à me situer parmi tous ces personnages, mais au final, j’ai beaucoup apprécié. Le fait d’avoir un coup d’oeil de ce côté de la barrière ça permet de nous faire avancer de notre côté aussi. Parce que forcément, moi quand il y a de l’enquête, j’adore faire la mienne aussi, haha.

« Je ne lis pas beaucoup de romans et je ne suis pas fan des films sentimentaux, mais je ne suis pas aveugle. Je sais reconnaître quand deux personnes sont faites l’une pour l’autre. C’est le cas ici, sans l’ombre d’un doute. »

Concernant l’enquête, euh… comment dire ? Il s’en passe des choses ! Mamamia… Je vous le dis, cette enquête n’est pas de tout repos, et des informations tu t’en prends en pleine tête à chaque minutes ! C’est juste de la folie, et ça, jusqu’au la fin.

Je me suis beaucoup attaché aux personnages. Que ce soit Louise, Marco, ou même les membres qui font partis de l’équipe de Marco avec Nonce, Sacha ou Ernestine.

Si vous voulez une histoire d’amour, mêlé à une enquête et de l’action, ce roman est fait pour vous !

sans titre 44

Laisser un commentaire