Ego maniac – Vi Keeland

HELLO LES LECTEURS,

J’ai mis un moment avant de l’acheter (décembre), et j’ai surtout mis un moment avant de le lire (mars), et ma question est : pourquoi ai-je attendu si longtemps ?

N’attendez plus, et foncez !

UNPEU01..png

Drew Jagger rentre de quinze jours de vacances au soleil. Dès le jour même, il passe par son bureau pour voir si les entrepreneurs ont bien avancés dans les travaux de son bureau. Il est avocat spécialisé dans les divorces. Quand il découvre une femme installée dans une partie des lieux.  Cette femme n’est autre qu’Emerie Rose, psychologue spécialisée dans les thérapies de couple. En à peine cinq minutes de conversation, Drew & Emerie se rendent compte qu’elle fait partit d’une arnaque, et Drew veut qu’elle libère les lieux au plus vite. Et si partager les lieux était une solution ?


Comme le disais plus haut, je regrette d’avoir attendu si longtemps avant de me lancer dans cette lecture.
Le soucis, c’est que j’avais entendu tant de bons avis que ça me faisait flipper et j’avais peur d’être déçue.
Et au final ? J’ai a-do-ré !!

Toutes les histoires qui se passent au bureau, sont généralement mes préférées. Et encore une fois, ça c’est prouvé. Car la majorité du roman se passe dans leurs bureaux. C’est là qu’ils se rencontrent, qu’ils font connaissances, qu’ils s’engueulent, qu’ils se rabibochent, bref c’est LE lieux.

« Inopinément, mes yeux se gonflent de larmes. Alors comme ça, le dur à cuire spécialisé dans la destruction des mariages a donc un coeur. »

Emerie est un peu fleur bleue et donne de l’espoir dans tout, d’où son métier de psychologue pour couple. Pour elle, tout est possible.
Alors que Drew, c’est limite si c’est perdu d’avance, d’où son métier d’avocat pour les divorces.
Donc c’est assez rigolo de voir deux opposés s’attacher ensemble. En même temps, il n’y a pas un diction qui dit « les opposés s’attirent » ?

« Bien sûr que je suis jaloux. Mais j’ai aussi une frousse de malade. Et je n’aime pas, mais alors pas du tout ressentir ça.

C’est ce genre d’histoire ou l’on sait comment ça se termine, mais tu ne peux pas t’empêcher d’être accro à l’histoire et de vite voir comment ils vont finir ensemble.
Drew m’a beaucoup touché avec son histoire avec Beck, son fils. Et cette façon dont Emerie arrive à s’attacher à Beck le plus simplement du monde. C’était beau.

« Les gens ne quittent pas quelqu’un quand ils l’aiment. Ils restent ensemble pour toujours. »

C’est simple, j’ai tout simplement craqué pour Drew. Déjà son nom, haha. Mais il est fermé comme une huitre au début du roman, et petit à petit, sans s’en rendre compte, il devient doux, a des pensées amoureuse envers Emerie, et lui fait des petites attentions. Il m’a fait fondre.

Une belle histoire de bureau remplie d’humour et d’amour.

Sans titre 44

Laisser un commentaire