• Le second trimestre •

HELLO LE MONDE,

Fallait bien que cet article arrive d’un moment à l’autre. Et c’est maintenant !
Je reviens aujourd’hui pour vous parler de mon second trimestre de grossesse. Toujours dans cet optique, pour moi d’en avoir un souvenir, et pour vous, d’avoir une idée de ce qu’il se passe (car on en sait jamais assez!).

Pour celles et ceux qui ont loupés le premier trimestre, je vous mets d’article juste là.

Avant toutes choses, durant ce second trimestre, nous avons appris nous avions le sexe du bébé. Et nous en avons fait une vidéo sur youtube ;

 

Alors, voici tout ce qui concerne mon « expérience ». (je vais aller au plus simple)

  • Pendant ce second trimestre, j’ai commencé à sentir le bébé. Au début, c’est à peine perceptible. Je comparé ça à.. « des prouts coincés dans ton ventre et qui éclatent ». Sympa la comparaison, non ? Mais moi c’est somme ça que je vois la chose. Puis au fur et à mesure des semaines, on sent réellement les coups. Jusqu’à arrivé à un stade, ou tu demandes si le bébé fait de la zumba H24 tellement le bébé est actif !003
  • Pendant ce second trimestre, j’ai eu des jours avec et des jours sans. Si vous avez vu le premier article, j’ai vite été fatiguée. Eh bien, ça ne s’est pas arrangé. Je dirai même, qu’il y a des jours ou j’étais incapable de faire quoi que ce soit.
  • Pendant ce second trimestre, j’ai eu des douleurs ligamentaires. Chaque soir, ou presque. Bizarrement, les jours ou je me sentais bien, j’en « profitais » pour faire des choses. Attention, c’était par exemple faire le ménage, ou  aller faire les courses. Mais dès le soir arrivait.. bingo! J’avais des douleurs. Et ça pouvait durer toute la nuit. Et en gros, c’était le signal pour dire que j’avais été trop fort durant la journée, mais c’était trop tard..
  • Pendant ce second trimestre, on a décelé que j’étais positive pour le diabète de grossesse. Vous la sentez ma joie intense ? C’était LE truc que je ne voulais pas.. alors certes, j’ai pas à me plaindre car je n’ai pas été malade, et alors ? A savoir qu’une limite à ne pas dépasser pour une femme enceinte est de 0.92, et moi je suis à.. 0.94. Mais peu importe, je suis positive. Donc je dois faire attention. (ça fait un mois qu’on me la détecté, mais mon médecin ne m’a donné qu’une liste de choses à manger et à éviter, mais aucun moyen de me contrôler. Mon rendez-vous est jeudi, mais je ne voulais pas attendre plus longtemps pour poster cet article, car déjà là, j’ai beaucoup trop tardé..)002
  • Pendant ce second trimestre, j’ai pris du poids. Et oui, contrairement au premier trimestre ou j’avais perdu, l’effet inverse à fait son arrivé. Disons qu’après la révélation du sexe (le 09 février / voir la vidéo ci dessus), pendant les trois semaines qui ont suivis.. j’ai clairement fait n’importe quoi avec la bouffe. Et donc, c’était inévitable.. +4Kilos sur la balance. Mais si on prend en compte les -3KG du premier trimestre, c’est comme j’en avais pris qu’un finalement.. non ?
  • Pendant ce second trimestre, j’ai commencé à -un peu- réalisé que j’étais enceinte. Eh oui, parce que jusqu’ici, je n’y croyais pas. Mais quand tu sens les coups dans ton ventre, tu te dis « ah oui, c’est vrai! ».001
  • Pendant ce second trimestre, j’ai eu « des pertes ». Je m’explique, vous voyez quand vous êtes en période d’ovulation en temps normal ? Et que vous avez, ce que moi j’appelle « des pertes blanches » ? Durant le premier trimestre, j’en avais de temps en temps, mais là, pour ce second trimestre, c’est chaque jour. Rien d’alarmant, juste déstabilisant car.. ta culotte est mouillée si tu ne la protège pas !
  • Pendant ce second trimestre, j’ai commencé les cours proposés aux futures mamans. Je les fais donc avec une sage femme, et pour certains cours, mon mari peut être présent. Pour l’instant, j’ai fais celui sur l’arrivée du bébé, ainsi que sur le périnée.
  • Pendant ce second trimestre, j’ai commencé à avoir des séance de kiné. Eh oui, un début de sciatique, fallait que j’y passe.
  • Pendant ce second trimestre, j’ai été piqué pour protéger le bébé. Je m’explique, étant du groupe sanguin négatif alors que le bébé est positif, il a fallu me faire une injection, à une date précise, pour protéger le bébé. Sinon mes anticorps pouvaient attaqué le bébé -ou un truc du genre. J’vous le dis, c’est une belle piqure dans la fesse, c’était top.

Je pense avoir dis le plus gros.. et je pense que c’est déjà pas mal !
J’espère que ça peut aider certaines femmes qui tombe enceinte pour la première fois, comme moi, et qui sont totalement dans un nuage car personne ne dit clairement les choses.

Rendez-vous bientôt pour la suite de l’aventure !

Sans titre 41

Laisser un commentaire