Boss me around – Zoé Murat

HELLO LES LECTEURS,

Nous voici avec une nouvelle chronique.
Cet ebook est sortie hier ! Et beaucoup l’attendaient avec impatience, car  c’est un nouveau roman de Zoé Murat !

001Quand Hazel obtient un stage d’assistante juridique à Brevitz&Co, elle ne se fait pas d’illusions : elle va sûrement être préposée aux cafés.
Pourtant, ses certitudes s’évaporent lorsqu’elle rencontre Cole Parker, l’avocat brillant mais peu conventionnel pour qui elle va travailler… sur le plus gros dossier du cabinet ! Et le plus brûlant…
S’ils gagnent ce procès, ils pourront redorer la réputation entachée de Brevitz&Co. S’ils perdent… ils perdent tout.
L’enjeu est de taille, et la jeune femme sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur. Alors, craquer pour son boss au regard glacial, qui lui envoie des signaux contradictoires : très mauvaise idée !
Mais comment résister quand la salle de la photocopieuse, l’ascenseur ou le bureau de Cole incitent à autant de dangereuses tentations ?


Je remercie les Editions Addictives pour l’envoie de cet ebook.

Une histoire qui se passe sur le lieu de travail, comme je les aime. D’autant qu’ici, ça se passe dans un cabinet d’avocat, et moi j’aime ++ !

« Jamais de ma vie je n’avais couché aussi rapidement avec un homme et encore moins un inconnu. »

Pour ne rien vous cacher, la seule chose qui m’aie dérangé dans la lecture, c’est qu’au bout de trois minutes ou Cole & Hazel sont ensemble, il y a cette « attraction sexuelle » et qu’il y cède direct. Sur le coup, j’ai levé les yeux au ciel en me disant que je trouvais pas ça crédible et ça m’a agacé.
Attention, je ne dis en aucun cas que le coup de foudre sexuel n’existe pas, je dis juste que ce n’est pas ce que je préfère. Moi j’aime bien quand les personnages se cherchent avant de « succomber ».

Ça ne m’a pas empêcher d’aimer cette lecture.
Dans ce roman, nous avons un mélange entre la relation Cole & Hazel, ainsi qu’une importante affaire qu’ils doivent à tout prix remporter.
Sur un sujet assez lourd, harcèlement sexuel.
Et je dois l’avouer, j’étais dingue de cette affaire. C’est simple, j’ai dévoré ce roman pour avoir la fin mot de l’histoire. Car, même si on a ces audiences, c’est aussi lié à une affaire qui se passe directement dans le cabinet : il y a une taupe.
J’en dirai pas plus, mais vous comprenez pourquoi cette histoire se lit rapidement sans s’en rendre compte ? Parce qu’on est accro à cette ambiance, on veut savoir le fin mot de l’histoire.

« Je pose ma tête dans son cou, les yeux fermés, un sourire aux lèvres. Je voudrais pouvoir rester ainsi des jours entiers… »

Dans ce roman nous avons le point de vue des deux personnages. Ce que j’ai beaucoup aimé, car pour le suivi de leurs histoires à deux ou pour l’avancé du dossier, on avait vraiment les points de vues différents, et ça rajoute un vrai plus à l’histoire.

C’est simple, quand je suivais l’affaire, ça me donnais qu’une envie, me replonger dans une série telle que Murder ou Ally McBeal ! J’essayais moi même de trouver des indices.

Une jolie lecture rythmée entre passion & affaire entre avocat. J’ai beaucoup aimé !

Sans titre 41

Laisser un commentaire