RELECTURE #3 – Harry Potter et l’ordre du phénix – J.K. Rowling

HELLO LES LECTEURS,

En début de mois, j’avais fait un relecture du tome 4 de la saga Harry Potter. Et la Potterhead en moi n’avait qu’une envie : continuer ma relecture !

J’ai donc enchaîné avec le tome 5, qui je l’avoue, ne fais pas partie de mes favoris…

UNPEU-01À quinze ans, Harry s’apprête à entrer en cinquième année à Poudlard. Et s’il est heureux de retrouver le monde des sorciers, il n’a jamais été aussi anxieux. L’adolescence, la perspective des examens importants en fin d’année et ces étranges cauchemars… Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour et, plus que jamais, Harry sent peser sur lui une terrible menace. Une menace que le ministère de la Magie ne semble pas prendre au sérieux, contrairement à Dumbledore. Poudlard devient alors le terrain d’une véritable lutte de pouvoir. La résistance s’organise autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours…


Alors, cette relecture ?

Cette relecture m’a certifié une chose : le tome 5 fait vraiment partie de ceux que j’aime le moins (avec le 2!). J’ai passé pratiquement toute ma lecture à lever les yeux aux ciel au vue du comportement de Harry. Et à l’insulté aussi, haha.

Alors que je commençais à l’apprécier dans le quatre, tout à dégringolé avec ce tome-ci. Harry n’a jamais fait partie de mes personnages favoris, et ça le sera encore moins après cette relecture.

366x483fnParlons-en une bonne fois pour toute, et mettons les choses à plat. Oui, il a eu une enfance difficile, sans parents, chez un oncle et une tante détestable. Il a Voldemort qui veut le tuer chaque année et les Serpentards le tyrannise parfois MAIS, il a des meilleurs amis toujours présents, qui lui disent rien quand il agit comme un con, il gère quand même dans certaines matières de Poudlard. Donc à un moment donné, je pense qu’on a compris : tu es le mec le plus triste du monde, mais S T O P.
Je pense que dans le tome cinq, il fait clairement sa crise d’adolescence (comme le dis si bien mon amoureux). Il gueule sur tout le monde, en fais qu’à sa tête et se croit invincible. Tss.. fatigant !

Ca n’empêche que l’on y apprend pas mal de choses dans ce tome-ci. Sur l’hôpital Ste-Mangouste, sur la mort et les Sombrals, sur ce qui relie Voldemort à Harry (la prophétie), sur le fonctionnement du Ministère..

2c3d80813777d8ff55d6490033ff7cd0Mais alors, pourquoi je n’aime pas ce tome ?
Car il est centré sur trop de personnages que je n’affectionne pas. *pas taper pas taper*

On y voit beaucoup la famille Weasley, et clairement Molly est ++ niveau « j’aime cet enfant comme mon fils ». Harry et sa relation avec Sirius. Ombrage.. clairement je ne la supporte vraiment pas. Et même si j’adoooooore Dumbledore, ça m’embête à chaque fois de le voir si peu présent/éloigné dans ce tome-ci.

« -Il est impossible de resentir tout ça à la fois sans exploser, dit enfin Ron.
-Ce n’est pas parce que tu as la capacité émotionnelle d’une petite cuillère à café qu’il en va de même pour tout le monde, dit Hermioen d’un ton féroce en reprenant sa plume. »

Ca n’empêche, que ça reste un monde et un univers que j’affectionne. Donc j’ai quand même apprécié le faire de continuer à être plonger dans ce monde magique.

Que la magie de Potter soit en vous.

Sans titre 41

Laisser un commentaire