• Ma relation avec les livres #àcoeurouvert•

HELLO LES LECTEURS,

Non vous ne rêvez, je vais vous parler de cette « relation » que j’entretiens avec mes livres. Vous m’expliquez un peu les étapes par lesquelles je suis passée, où j’en suis aujourd’hui.

Tout d’abord, je lis depuis de nombreuses années. J’ai dû commencer vers l’âge de 9 ans, avec Harry Potter à l’école des sorciers. Puis j’ai enchaîné, avec Sabrina l’apprentie sorcière, en passant par les Tom-Tom et nana, ainsi que les Jumelles s’emmêlent.

Je vous en avais parlé dans cet article, qui date de fin 2018.

Mais ici, je ne vais pas vous parler de ce que je lis à présent. Suffit de regarder les récentes chroniques que j’ai posté. Non, je viens vous parler du livre. De l’objet.

Quand j’ai commencé sur instagram, le 17 décembre 2016, je ne savais pas à quel point ma façon de lire/consommer aller changer. A cette époque, j’achetais un livre de temps en temps. Je lisais sans « me foutre la pression ». J’étais dans mon coin, basta.
La preuve en est, ma bibliothèque était petite finalement. Et elle était 100% remplie de romance.

Je comptais « déjà » ce que je lisais, en nombre de roman. Mais juste pour le fun, pour moi savoir. Ce n’était pas dans le but de me comparer aux autres, à cette époque ..

Puis, c’est là que ça a pas mal dérapé. J’ai eu une grosse période ou je voulais la plus grosse bibliothèque que tout le monde. Avoir lu le plus de livres que tout le monde. Avoir toujours plus que les autres.
Et pourquoi ? J’en sais toujours rien.

Ce qui fait, que j’achetais n’importe quoi. Surtout si c’était à petit prix. Vous m’ameniez dans une bouquinerie, c’était finit. Je ressortais de là avec minimum cinq livres. Mais surtout, j’achetais autre chose que de la romance en me disant « tiens, pourquoi pas ».
Je vous le donne dans le mille, les trois quarts de ces achats effectués durant cette période, n’ont pas été lu et on été revendu.

Pourquoi revendu ? Car ça fait à présent deux ans, ou je fais énormément de tri, et notamment dans ma bibliothèque. Certes, elle est grande car elle a été faite sur mesure, mais j’y ai que des livres que j’ai choisi. Il y en a encore quelques uns pour lesquels je me tâte à conserver, mais dans l’ensemble, j’en suis très satisfaite.
Mais surtout, en faisant ce tri, je me suis rendue compte des achats idiots et impulsifs que j’ai pu faire. A tel point j’ai été influencé.

Entre deux, je me suis mise à la lecture numérique. Ca fait deux ans ce mois-ci, que je me suis lancée ! Du coup, j’achetais « moins », ou juste ça se voyait pas puisque tout est dans la tablette. mais ça m’a pas mal freiné et fais réfléchir à ma « consommation ».

S’y joint les partenariats. Pendant un an, j’ai été partenaire avec Hugo Roman. Ca fait deux ans que je le suis avec les Editions Addictives. Depuis quelques mois avec les mangas Nobi Nobi. Et quelques partenariats par ci par là.

Eh bien mine de rien.. ça ajoute du livres dans la balance ! Et, faut être honnête, pendant un moment ça me faisais chier (disons-le clairement) d’acheter un livre à 17 balles, alors que je pouvais l’avoir gratos. Sincèrement, ceux qui ont des partenariats, vous ne vous l’êtes pas dis ? Si ce n’est pas le cas, moi je ne m’en cache pas. Mais c’est là que parfois les partenariats, ça n’apporte pas que du bon (mais c’est tellement vaste comme sujet que je pourrai en faire un article à lui tout seul).
J’avais également perdu cette envie/plaisir de parcourir les rayons pour voir quel livre j’allais amener chez moi.

Et maintenant ?
Oh oui, j’ai essayé mainte fois de faire des « NO-BUY » pendant ces périodes, mais ça ne fonctionnais pas. Maintenant, c’est assez rigolo, parce que nous sommes mi-juillet, et cette année je n’ai acheté qu’un seul roman. Un Emma Green, et c’était pas plus loin qu’il y a dix jours.

Pourtant, j’ai été dans des librairies, je regarde sur internet, mais je consomme différemment. Je préfère prendre un livre d’un auteur dont je suis sûre, d’un livre que j’ai adoré en numérique. Mais c’est tout.

Pourquoi est-ce que je raconte tout ça ?
J’ai l’impression que l’on passe tous par cette phase « je me suis fais influencée » et « je me compare aux autres » (peut-être que je me trompe hein). Et si je fais cet article, c’est pour dire « Et alors ? C’est pas grave », maintenant, arrête de regarder ce que font les autres, et éclate-toi avec ta bibliothèque que tu aies deux livres comme trois cents. Que tu lis trois livres à l’année ou cent vingt-deux.
Le plus important, c’est le plaisir que nous apporte la lecture. Au quotidien.

Sans titre 41

8 commentaires sur « • Ma relation avec les livres #àcoeurouvert• »

  1. Très chouette article ! C’est vrai que parler de ses lectures et suivre des gens sur insta, YouTube, etc ça change tout ! Pour ma part je suis libraire en plus de ça et je dois du coup lire surtout les nouveautés ; le fait d’etre « forcée » à lire ces livres ne me convient pas du tout et ça créé une énorme frustration j’ai pas l’impression de lire pour le plaisir !! Du coup je sais déjà que je vais vite changer de métier !!

  2. Coucou 🙂
    J’aime cet article ! J’en ai déjà parlé plein de fois sur mon compte donc je suis complètement d’accord avec toi.
    Je suis passée par la même période et ça, + le fait d’avoir eu moins les moyens à un moment donné bah j’ai complètement changé ma manière d’acheter aussi. Je suis passée du « j’achète beaucoup je fais comme les autres et je veux toujours plus de bouquins » à « je n’achète QUE les livres que je veux ET si je peux ». Et ça fait maintenant plusieurs années que j’ai pas réellement été en librairie pour m’acheter un livre.
    Principalement car j’ai aucune envie d’avoir une PAL de l’enfer et que je me dis que les livres ne vont pas s’envoler, dans quelques temps si tel bouquin me fait toujours autant envie et bien j’irai me l’acheter mais ça sert à rien de s’y jeter dessus. Surtout que je me suis rendu compte très vite que par exemple ma wish list, j’y ai mis pendant longtemps plein de livres et au final le temps passe et ils ne me font même plus envie. Donc pour certains si je les avais achetés de suite, bah je les aurais surement jamais lus! Perte d’argent assuré ! Vu le prix d’un bouquin, si en plus je le lis pas et que je veux le revendre d’occasion…c’est juste de l’argent jeté par les fenêtres.

    Bref, je pense que petit à petit de plus en plus de personnes ont ce déclic là ^^
    Sinon un article sur les partenariats je serais curieuse de lire ! Vu ma mauvaise expérience avec Hugo… mdrr

    Désolée pour le roman,
    Des bisous !!! 🥰

    1. J’ai l’impression que l’on doit tous passer par cette phase, pour se rendre compte que l’on a fait n’importe quoi haha
      et je comprends quand tu parles « acheter quand on a les moyens », pcq c’est vrai que j’en ai pas parlé, mais ça joue énormément ! 🤔
      Pour l’article concernant le partenariat, je pense que je le ferai ! ça me trotte en tête depuis quelques jours déjà, donc ca se fera haha

      merci pour ton commentaire 😘

  3. Je me retrouve totalement dans ton article. La même phase avec « je veux la plus grande bibliothèque et avoir lu le plus de livres ». Les partenariats m’intéressaient surtout pour la course à « lire le livre avant tout le monde » et également comme tu le dis : gain de coût. Et puis au fur et à mesure, le stress de devoir lire rapidement pour chroniquer le livre. Et en prime, je lisais qu’un seul genre littéraire et ça a fini par me lasser à un moment donné. Maintenant je ne fais plus de partenariat régulier, juste des par-ci par-là si le livre me tente beaucoup. Sinon gros tri aussi pour vendre les livres qui ne m’intéressent plus. On se retrouve, et on retrouve notre passion sans le côté superficiel et futile.

    1. ça me rassure ! car parfois j’ai cette impression d’être la seule ! ce côté « je finis par me lasser » ça m’ai arrivé, et m’a foutu plusieurs panne de lecture. mais j’y reviens toujours en fin de compte 😂🙈
      et le « je vais le lire avant tout le monde », je crois que c’est ça que j’aimais le plus dans mes premiers partenariats. Maintenant, ça ne me le fais plus du tout 😂

  4. Hellooo, généralement je me fais influencer dans le bon sens puisque grâce à des avis, je peux choisir de lire tel ou tel livre. En revanche, je ne suis pas passée au numérique et ça ne me tente pas du tout. J’ai le contact papier et le numérique ne me procure aucun plaisir. Bonne lecture 🙂

Laisser un commentaire