Meilleurs voeux et va au diable ! – Emilie Parizot

HELLO LESS LECTEURS,

Nouvelle romance de noël, et j’ai été frustrée à certains moment… je vous explique les raison !

Coline file le parfait amour avec… Chez Marcelle, la petite boutique de décoration florissante qu’elle a créée il y a quatre ans et qui, depuis, occupe tout son temps. Chez elle, chaque objet est choisi avec tendresse. Du coup, les hommes sont loin d’être sa priorité. De toute façon elle n’a connu que quelques histoires beaucoup trop courtes pour satisfaire son âme romantique.
Pourtant, elle est presque séduite lorsqu’un client particulièrement à son goût lui fait les yeux doux… et très déçue en découvrant que ce vil charmeur n’est autre que le propriétaire du nouveau magasin de décoration qui vient d’ouvrir juste en face du sien. Et dire qu’elle se voyait déjà à son bras, alors qu’il étudiait simplement la concurrence ! Elle aurait, à la limite, pu lui pardonner de lui avoir donné de faux espoirs, mais elle ne risque pas d’oublier la menace qu’il fait peser sur sa petite entreprise adorée.
Coline ne compte pas se laisser faire… que le meilleur gagne !


Au risque d’en étonné plus d’un(e), pour moi ce n’est pas une romance de noël. Ou plutôt si mais pas à 100%.
Alors, oui, les personnages vont dans un marché de noël, choisissent même un sapin et l’histoire se passe bien en décembre. Mais c’est tellement de petits moments dans l’histoire que, pour moi, c’est subtil ; mais parfait pour ceux qui ont peur de se lancer dans les romances de noël. Clairement, les moments du marché de noël, je m’y voyais et j’avais une envie folle d’y être !

Coline et Adam, le personnage principal masculin, travaillent tous deux dans une boutique de décoration (comme dit dans le résumé), et de retrouver cette ambiance de monde, de gens excités par leurs achats, j’ai adoré ! (je travaille moi-même dans le commerce et le mois de décembre est le mois que je préfère bosser pour toute cette excitation justement!) Le seul regret que j’ai eu, c’est de voir que Coline n’avait pas fait d’effort pour décorer sa boutique à l’approche de noël alors que bon, chaque enseigne le fait. Elle s’y mettra, mais un peu trop tard je trouve.

Bon, parlons de l’arrivée d’Adam. Le fait qu’il ait sa boutique juste en face de celle de Coline, j’ai trouvé ça rigolo. Du coup, ils passent leur temps à se regarder au loin pour essayer de jauger la réaction de l’autre quand ils s’envoient des cadeaux via le facteur. Et pour ça, Adam sait très bien géré.

« Parce qu’à présent, j’en suis sûre, j’en veux plus. Ce que je ressens quand il me sourit, quand il me touche, quand il me manque, quand il me parle, quand il m’énerve… ne ressemble en rien à une aventure sans lendemain. »

Ils jouent un peu au chat et à la souris, mais quand ils lâchent l’affaire, ils sont mignons tous les deux.
J’ai beaucoup aimé les deux amies de Coline. Très présente et très appréciable. J’attendais toujours leurs moment ensemble avec impatience.

J’ai lu ce roman très vite, je m’y sentais bien. A tel point que j’en avais rêvé la nuit, haha. J’ai eu un pincement au coeur quand j’ai refermé la dernière page.

Même si l’ambiance de noël n’est pas prononcé, j’ai adoré chaque instant de cette lecture.

Laisser un commentaire